Partage(s)
5 conseils pour vendre sans rogner vos prix

5 conseils pour vendre sans rogner vos prix

Quand on est freelance, il est parfois difficile de trouver les bons arguments pour vendre au juste prix ses prestations, d’autant plus lorsque l’on débute. Certains travailleurs indépendants en arrivent même à effectuer quelques prestations gratuitement dans l’espoir, souvent illusoire, de signer un juteux contrat par la suite. Vous en avez assez de rogner sur vos tarifs pour décrocher des contrats ? Vous souhaitez vivre dignement de votre travail ?  Voici quelques conseils pour y parvenir !

ventre prestation freelance

Conseil 1 – Valorisez la qualité de votre travail

Les tarifs que vous pratiquez sont représentatifs de la qualité de votre offre. Si un prospect veut négocier, c’est qu’il n’a sans doute pas compris la valeur ajoutée de votre travail et qu’il pense que vous êtes une ressource facilement interchangeable (et vous savez que ce n’est pas le cas !).

Pour le convaincre de vous suivre, il est nécessaire de lui rappeler les bénéfices que vous pouvez lui apporter, notamment en comparaison aux offres concurrentes qu’il n’hésitera sans doute pas à vous mettre sous le nez pour faire pression.

Présentez des références, des résultats et des témoignages est également une bonne manière de souligner votre expertise et votre sérieux dans votre domaine. N’hésitez donc pas à en abuser !

Conseil 2 – Demandez un tarif plus élevé d’entrée de jeu

Revoir ses tarifs à la hausse pour anticiper une éventuelle demande de négociation est une technique classique, mais qui a déjà largement fait ses preuves.

Si vous pressentez que votre prospect va vouloir négocier, proposez-lui directement un tarif supérieur au tarif classique, dans une limite de 25 % au-dessus. Cela va vous permettre de vous offrir une belle marge de négociation ou, au mieux, de décrocher un contrat plus intéressant que prévu !

Conseil 3 – Évitez de proposer un prix « vague »

S’ils sont de nature à séduire les consommateurs à la recherche de biens de consommation bon marché, les prix ronds (ou prix psychologiques) peuvent, dans le cas d’une vente de prestation de service, donner la sensation à un prospect que le chiffre annoncé ne repose sur rien de très précis.

En revanche, un tarif précis (par exemple : 2024,60 €) est plus aisément associé à un calcul prenant en compte divers éléments parfaitement objectifs. Des éléments que vous ne devez d’ailleurs pas hésiter à lister dans le détail.

Conseil 4 – Faites monter la sauce avant d’annoncer votre prix

Présenter son prix trop tôt durant le processus de vente peut amener le prospect à poser un regard biaisé sur l’offre proposée par le freelance, surtout s’il juge d’entrée de jeu ce prix trop élevé.

Il est bien plus efficace de lui soumettre votre tarif seulement après avoir présenté votre produit ou votre service dans les détails, en insistant sur ses nombreux avantages et sur le retour sur investissement représenté. Cela vous permettra ainsi de le préparer psychologiquement à l’annonce du prix.

Conseil 5 – Une concession = une contrepartie

Votre prospect est prêt à signer si vous concédez à baisser un peu votre prix ? Si vous sentez que votre interlocuteur n’est pas prêt à céder malgré vos arguments et que vous ne souhaitez pas passer pour autant à côté de ce contrat, proposez une contrepartie en réponse à la concession que vous êtes prêt à faire.

Par exemple, si vous vous étiez à l’origine entendus sur un paiement étalé sur 6 mois, proposez alors un règlement sur 3 mois. Ou alors, accordez-vous sur un volume de commande plus important. Dans tous les cas, vous devez tous les deux y gagner !

Pour aller plus loin découvrez des nouvelles techniques de négociation commerciale

Catégories de l’article : Entrepreneuriat, Management,
D’autres articles sur le blog parlent de : Auto-entrepreneur, Freelance / indépendant,
Prendre RDV
PRENDRE RDV
Le 144 - Espace de Coworking

Venez découvrir nos espaces de travail. Nos équipes vous réserveront le meilleur accueil !

PRENDRE RDV