Au-delà du travail à l’heure de la mobilité

Au-delà du travail à l’heure de la mobilité

Si quelques rares chanceux peuvent se permettre de goûter aux multiples plaisirs qu’offre la vie sans avoir à se soucier du facteur argent, la majorité des individus doivent pour leur part travailler afin de subsister à leurs besoins et à ceux de leur famille. À présent délivrés de certaines de leurs entraves grâce au numérique, un nombre grandissant de salariés et d’indépendants peuvent eux aussi désormais profiter de leur mobilité pour mêler la nécessité à l’agréable.

Mobilité : une tendance incontournable de l’ère numérique

Ordinateurs portables, internet, smartphones, tablettes, wifi, 3G/4G, visioconférences, bureaux à distance, espaces de coworking, stockage en ligne… autant d’appareils, de technologies et de tiers-lieux qui, depuis une bonne décennie, sont parvenus à redéfinir petit à petit les contours d’un monde du travail longtemps englué dans une sédentarité parfois décourageante et contreproductive.

Révolution de l’ère numérique, le travail nomade a permis de libérer des millions de salariés et de travailleurs indépendants de leur bureau exigu, de leur open space bruyant et de leur salle de réunion inconfortable.

Le travail nomade a permis de libérer des millions de salariés de leur bureau exigu Click To Tweet

Ainsi, il est désormais possible de suivre une conférence ou d’y participer directement de chez soi ; de stocker un document sur son cloud d’entreprise afin de le terminer dans les transports ; de réaliser une réunion à distance avec son équipe en utilisant Skype ; de prendre le contrôle de l’ordinateur d’un client sans se déplacer… En s’affranchissant des contraintes liées aux distances, le numérique a rendu l‘espace de travail traditionnel presque désuet.

Travailler depuis son smartphone

La mobilité à l’ère du numérique

Par ailleurs, grâce à cette flexibilité nouvellement acquise, les professionnels peuvent moduler plus facilement leurs journées en fonction de leurs obligations et de leur lieu de travail. Le fameux « métro, boulot, dodo », synonyme de routine et d’ennui pour de nombreux salariés exerçant dans le secteur tertiaire, n’est pas loin de devenir un mauvais souvenir. Dans un hôtel situé à l’autre bout du monde, en espace de coworking ou à son domicile, le professionnel est en effet en mesure de remplir ses missions comme il le ferait en entreprise, si ce n’est mieux, à la seule condition d’avoir un ordinateur ou un smartphone connecté à internet en sa possession. En plus de gagner en confort, il a l’opportunité d’investir une partie du temps qu’il n’aura pas passé dans les transports dans ses loisirs ou sa vie de famille.

Une carte à jouer du côté des employeurs

On pourrait imaginer les entreprises particulièrement frileuses à l’idée d’offrir autant de liberté à leurs équipes. S’il faut reconnaître que les craintes existent (perte de contrôle, sécurité des données), les atouts liés à cette révolution numérique commencent malgré tout à infuser dans l’esprit des dirigeants, qui sont de plus en plus nombreux à se laisser séduire par les sirènes de la mobilité.

Les atouts du numérique commencent à infuser dans l'esprit des dirigeants Click To Tweet

Il faut dire que certains arguments sont difficiles à ignorer. Selon de récentes études menées par Accenture, Cisco, Harvard Business Review ou encore ConnectSolutions, la mobilité au travail engendrerait ainsi une hausse substantielle de la productivité (240 heures par an et par individu) et un gain de motivation chez les employés qui en bénéficient. Cette tendance permettrait également de réduire le coût d’occupation des espaces de bureaux (la moitié ne sont actuellement pas occupés !) et de pouvoir faire appel rapidement à des ressources externes qualifiées afin de réaliser des missions spécifiques.

En somme, dans un contexte économique extrêmement concurrentiel qui oblige les entreprises à redoubler d’efforts afin de réduire leurs coûts et gagner en flexibilité, la mobilité est plus que jamais un avantage indéniable !

Catégories de l’article : Entrepreneuriat,
D’autres articles sur le blog parlent de : Centre d'affaires, Coworking, Startup,