Partage(s)
9 erreurs à ne pas commettre en comptabilité

9 erreurs à ne pas commettre en comptabilité

La comptabilité, cette discipline méconnue, souffre encore aujourd’hui d’une image ringarde et dépassée. Oubliez les livres de comptes poussiéreux, faites place aux logiciels comptables intuitifs qui facilitent la vie des comptables et gestionnaires d’entreprise.

Une constante demeure cependant : un manque d’attention et votre comptabilité se retrouve fausse, vous n’avez plus qu’à recommencer votre travail ! Le comparateur de logiciels Appvizer a établi une liste d’erreurs fréquentes à éviter, comme le risque d’illégalité avec la nouvelle loi anti-fraude. À la fin de cet article, vous serez conscient des dangers et saurez mieux comment aborder votre comptabilité pour éviter les erreurs.

 

Infographie-comptabilité

 

 Erreur n°1 : Faire des erreurs de saisie

Cette première erreur va de soi : les erreurs telles que l’inversion de chiffres, un mauvais report ou recopiage des données, une lecture erronée ou l’inversion entre crédit et débit sont autant d’exemples qui faussent votre comptabilité. La rigueur est de mise !

 Erreur n°2 : Zapper des données

De la même manière que dans le premier point, l’oubli ou la non-exhaustivité des données est une source d’erreurs qui peut être facilement évitée. Une donnée vous manque et vos comptes sont à refaire.

 Erreur n°3 : Entrer des données en trop

Des données ajoutées en surnombre suite à un copier-coller accidentel ou à une fausse manipulation engendre des résultats faussés… et une comptabilité à reprendre.

 Erreur n°4 : Manquer d’anticipation

Un manque d’anticipation peut s’avérer problématique pour l’entreprise et la planification de sa stratégie. Le manque de visibilité induit peut vous porter préjudice pour la suite.

 Erreur n°5 : Flirter avec la non-conformité

Les lois en matière de comptabilité évoluent souvent et vous n’avez d’autre choix que de les respecter. Vous devez veiller à être au fait des dernières mesures en vigueur. L’utilisation d’un logiciel comptable qui propose des mises à jour automatiques est un avantage certain pour ne pas avoir à s’en soucier : le logiciel y pense pour vous.

 Erreur n°6 : Égarer ses factures

Les factures sont considérés comme des preuves par l’administration fiscale. Vous devez les conserver précieusement pour pouvoir justifier votre comptabilité en cas de contrôle fiscal.

 Erreur n°7 : Utiliser son compte bancaire personnel pour son activité

Il est impératif que les comptes de votre entreprise soient séparés des comptes personnels du gérant et éventuels associés. Depuis le 1er janvier 2015, même les auto-entrepreneurs ont pour obligation de posséder un compte bancaire dédié à leur activité.

 Erreur n°8 : Adopter un logiciel non certifié

En 2016, la loi de finances instaure de nouvelles obligations pour lutter contre la fraude à la TVA. Elle est entrée en vigueur au 1er janvier 2018 ; êtes-vous en règle ? Par exemple, les logiciels comptables doivent désormais :

  • conserver les erreurs de saisie
  • archiver les données pendant 6 ans minimum
  • figer les écritures comptables (impossible d’annuler une écriture comptable, par exemple)

 Erreur n°9 : Choisir un logiciel non adapté à ses besoins

Prise en main trop complexe, fonctionnalités manquantes, mauvaise maîtrise du logiciel par les utilisateurs… Le choix d’un logiciel doit être réfléchi : ce n’est pas un choix anodin. Votre outil de travail doit être adapté à vos besoins et l’utilisation que vous en faites.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour choisir le logiciel comptable qui saura vous assister au quotidien !

 

Catégories de l’article : Entrepreneuriat,
D’autres articles sur le blog parlent de : Auto-entrepreneur, TPE / PME,
Prendre RDV
PRENDRE RDV
Le 144 - Espace de Coworking

Venez découvrir nos espaces de travail. Nos équipes vous réserveront le meilleur accueil !

PRENDRE RDV