Portage salarial : conservez votre indépendance !

Portage salarial : conservez votre indépendance !

Tout développeur web, graphiste, concepteur ou artiste qui a un jour souhaité mettre ses compétences au service des autres s’est déjà retrouvé face à ce cruel dilemme : vaut-il mieux être son propre patron en acceptant les innombrables formalités et l’insécurité inhérentes au statut d’indépendant ; ou est-il plus raisonnable de sacrifier un peu de sa liberté sur l’autel du confort salarial ?

Mais, pourquoi faudrait-il choisir entre deux situations peu satisfaisantes quand le portage salarial permet justement de concilier le meilleur des deux mondes ?

Comment fonctionne le portage salarial ?

Commençons d’emblée par une brève présentation de cette forme d’emploi relativement récente et finalement, encore assez mal connue des travailleurs indépendants et des salariés.

Le portage salarial correspond à une relation contractuelle impliquant trois acteurs :

  • Le consultant, ou salarié porté, détenteur de compétences et de savoirs qu’il souhaite proposer à une clientèle précise ;
  • Le client qui souhaite confier une mission de service à un expert ;
  • L’entreprise de portage qui dispose d’un panel de consultants aux compétences multiples et variées ;

Comme tout salarié, le consultant, lié contractuellement à l’entreprise de portage par un CDD ou un CDI, reçoit un salaire en contrepartie de l’accomplissement de ses missions. Nous allons découvrir ensemble qu’il ne s’agit pas de la seule spécificité avantageuse de ce statut qui présente de nombreux atouts.

La liberté de l’indépendance

Le premier aspect fondamental du portage salarial réside dans le degré de liberté accordé au consultant. Celui-ci peut jouir d’une véritable indépendance qui n’a pas grand-chose à envier aux autres statuts juridiques. Par conséquent, il est libre de se constituer sa propre clientèle, en fonction de ses affinités et de ses envies.

En outre, puisqu’il est autonome, le consultant peut travailler où il le souhaite. À ce propos, les adeptes du coworking, et en particulier les indépendants officiants dans le secteur du numérique, comprendront assez aisément l’intérêt de ce statut parfaitement adapté à ces nouveaux espaces de travail.

Coworking & portage salarial

Optez pour des espaces de travail modernes et rencontrez d’autres coworkers

De plus, contrairement à d’autres statuts comme le régime micro-entrepreneur, le salarié porté n’est pas confronté à une limite de chiffre d’affaires. Il peut ainsi saisir les opportunités quand elles se présentent afin de développer son activité à son rythme sans avoir à craindre un dépassement de seuil.

La sécurité et la simplicité du salariat

Salarié à part entière, le consultant en portage bénéficie d’un certain nombre d’avantages qui lui permettent de se concentrer exclusivement sur son activité. Toute la dimension administrative et comptable, qui empêche tant de travailleurs de quitter le cocon du « salariat traditionnel », est ainsi directement gérée par l’entreprise de portage.

En plus du versement d’une rémunération, le consultant peut bien sûr déduire ses frais professionnels. Il bénéficie par ailleurs d’une protection sociale (prévoyance et mutuelle) et d’une assurance RC.

Enfin, il peut s’appuyer sur les réseaux de sa société de portage salarial pour trouver des missions et bénéficier des parcours de formation proposés pour lui permettre de développer ses compétences et son activité.

Catégories de l’article : Entrepreneuriat,
D’autres articles sur le blog parlent de : Coworking, Freelance / indépendant, Portage salarial,