Quelles obligations comptables en AE ?

Quelles obligations comptables en AE ?

Laborieuse, rigoureuse, mais surtout incontournable, la comptabilité est la bête noire des entrepreneurs ! Une obligation qui pousse certains indépendants à se tourner vers des statuts allégés, comme l’auto-entreprise, voire totalement expurgés d’obligations comptables, à l’image du portage salarial.

Des statuts juridiques inégaux face aux obligations comptables

La gestion des obligations comptables est une tâche qui peut s’avérer plus ou moins complexe selon le statut juridique choisi. EIRL, EURL, SASU, auto-entrepreneur ; chaque forme juridique possède ses spécificités.

Bénéficiant d’une franchise en base de TVA et dispensé de tenue de comptabilité, d’établissement de bilan et de compte annuels, le régime auto-entrepreneur profite d’une comptabilité particulièrement allégée si on la compare aux autres statuts. Un allègement des plus appréciables qui ne doit toutefois pas faire oublier la rigueur à laquelle doit se conformer le travailleur indépendant.

L’édition et la conservation des factures

Les factures éditées par l’auto-entrepreneur dans le cadre de son activité suivent un certain formalisme qu’il est indispensable de respecter, sous peine de sanction. Voici les éléments qu’il est nécessaire d’indiquer sur chacune de vos factures :

  • le numéro de la facture
  • les coordonnées du client
  • le numéro SIREN de votre auto-entreprise
  • le montant de la facture
  • le mode d’encaissement exigé

Par ailleurs, vos factures, éditées en double exemplaire et à conserver pendant 10 ans, doivent comporter la mention « TVA non applicable, art. 293 B du CGI » ainsi qu’une seconde mention portant sur l’indemnité forfaitaire de 40 € pour frais de recouvrement en cas de retard de paiement.

Le livre des recettes

Comme son nom l’indique, le livre des recettes consigne toutes les sommes perçues par l’auto-entrepreneur dans le cadre de son activité.

Présentée de manière chronologique, chaque entrée d’argent s’accompagne d’un numéro de facture, de la date de l’opération et du mode de paiement associé.

Attention : si vous exercez une activité mixte, il est nécessaire de distinguer les activités relevant de la vente et celles relevant des prestations pour pouvoir indiquer les bons chiffres d’affaires au moment de votre déclaration mensuelle ou trimestrielle.

Le registre des achats

En parallèle du livre des recettes, l’auto-entrepreneur peut être amené à tenir un registre des achats. Ce document est obligatoire pour les auto-entrepreneurs exerçant une activité commerciale de vente ou d’achat-revente. Il peut également être utile pour les autres activités, même s’il reste néanmoins facultatif dans ce cas de figure.

Le registre des achats liste de manière chronologique tous les achats effectués par le professionnel dans le cadre de son activité.

Doivent être indiqués :

  • la date de l’achat
  • le mode de règlement utilisé
  • la référence à la pièce justificative correspondante

Les divers justificatifs (factures de fournisseurs, bons de commandes, devis, factures, avoirs, acomptes) doivent quant à eux être conservés durant plusieurs années.

Des logiciels professionnels pour vous faciliter la tâche

Bien qu’elle soit très allégée, la comptabilité d’une auto-entreprise est néanmoins considérée comme une véritable perte de temps pour bon nombre d’auto-entrepreneurs souhaitant se concentrer exclusivement sur leur prospection et la réalisation de leurs prestations. La comptabilité fait néanmoins partie des 5 démarches incontournables lorsque l’on créer sa société !

Si certains professionnels ont recours à un expert-comptable pour gérer leurs obligations comptables et fiscales, cette solution peut paraître quelque peu démesurée et surtout bien trop coûteuse pour la gestion des formalités d’un auto-entrepreneur.

En revanche, l’utilisation d’un logiciel de comptabilité peut constituer un excellent compromis pour le freelance souhaitant créer ses factures et ses devis à la volée, et déclarer son chiffre d’affaires en quelques clics. De quoi éviter les erreurs et les oublis pouvant s’avérer préjudiciables à la bonne santé de l’activité !

Logiciel professionnel de comptabilité

Utilisez des logiciels de comptabilité pour vous faciliter la tâche

Pour certains entrepreneurs, cette comptabilité allégée, même facilitée par l’utilisation de logiciels dédiés, reste néanmoins une tâche de trop dans un planning déjà bien chargé. Si vous faites partie de ces professionnels souhaitant se concentrer exclusivement sur leur activité, nous vous conseillons vivement de jeter un œil du côté du portage salarial. Outre le fait qu’il vous offre une vraie protection sociale et qu’il vous permet de générer un chiffre d’affaires plus important qu’en auto-entreprise, le portage salarial vous libère aussi totalement de vos obligations comptables.

Catégories de l’article : Entrepreneuriat,
D’autres articles sur le blog parlent de : Auto-entrepreneur, Freelance / indépendant, Portage salarial,