7 qualités pour être un bon manager

7 qualités pour être un bon manager

Entre les managers autocrates, les démocrates, les bienveillants et les laxistes, il est parfois bien difficile de savoir où placer le curseur pour gérer une équipe de manière efficace et atteindre ses objectifs. Au-delà de toutes les étiquettes qu’on peut lui accoler, finalement, qu’est-ce qui définit un bon manager ?

Définir des objectifs clairs et réalistes

En tant que gestionnaire d’équipe, l’une des principales missions du manager est de fixer des objectifs. Il est essentiel que ces objectifs soient ambitieux, mais réalistes, pour ne pas démotiver les salariés.

Peut-être plus important encore : le manager doit permettre à ses collaborateurs de comprendre concrètement  ce qui se cache derrière les objectifs annoncés.

Définir des objectifs réalistes

Définir des objectifs, avant tout, réalistes !

En effet, un objectif de 30% de ventes supplémentaires sur l’année, objectif qui pourrait paraître difficilement atteignable dans l’absolu, correspond peut-être plus simplement à une ou deux ventes supplémentaires par mois. Une fois cette donnée en tête, le collaborateur a alors plus de facilité à s’investir dans sa mission.

Enfin, un bon manager doit régulièrement évaluer ses employés pour leur permettre de savoir où ils se situent et les aider à atteindre plus facilement leurs objectifs.

Être un bon communicant et un bon médiateur

Diriger, c’est aussi savoir communiquer. Le manager doit tout d’abord amener les membres de son équipe à épouser les valeurs et la stratégie de l’entreprise. Pour convaincre ses collaborateurs de lui faire confiance, il doit par ailleurs se montrer à la fois impliqué, disponible, pédagogue et transparent.

L’autre facette de cette mission consiste à inciter son équipe à s’exprimer librement, à favoriser les échanges constructifs et à saisir les bonnes idées quand elles émergent, sans se les approprier.

Savoir contrôler ses émotions

Il n’est pas toujours des plus simples de gérer les différentes personnalités, notamment les personnes dotées d’un fort caractère, qui peuvent composer une équipe.

Manager : apprendre à rester zen

Manager : apprenez à rester zen !

Il est toutefois nécessaire de conserver la maîtrise de soi, en maintenant un état d’esprit positif en toute circonstance, même si c’est évidemment bien plus facile à dire qu’à faire !

Savoir dénicher les différents potentiels en chacun

Chaque individu est porteur de qualités et de faiblesses. Tout l’enjeu pour le manager est d’apprendre à repérer les points forts de chacun de ses collaborateurs.

Le but : leur permettre de développer leurs compétences, par le biais de formations par exemple, et ne pas les maintenir dans des domaines qui ne leur plaisent pas ou qui ne correspondent pas aux spécificités de leur profil.

Se montrer reconnaissant, bienveillant et juste

Beaucoup d’employés ont cette image particulièrement négative du dirigeant autocrate dont les seules interactions avec ses collaborateurs se résument à donner des ordres et à sanctionner. Si ce mode de fonctionnement a connu ses heures de gloire par le passé, il est désormais totalement dépassé.

S’il y a nécessité de recadrer un collaborateur, il est important de lui faire comprendre que c’est bien son comportement, et non pas sa personne qui pose problème, tout en l’amenant à réfléchir à des solutions.

Par ailleurs, les études le disent : remercier un employé pour la qualité de son travail est un des meilleurs moyens d’accroître sa satisfaction et son engagement.

Aider les salariés à trouver du sens dans leur travail

Au-delà de la fixation d’objectifs, le bon manager est aussi celui qui sait partager son ambition et son enthousiasme avec ses collaborateurs en leur faisant comprendre que chacun d’entre eux joue un rôle dans la réussite du projet.

Par conséquent, le manager doit amener progressivement les individus sous sa responsabilité à sortir de l’idée qu’ils ne seraient que des exécutants, déconnectés de la finalité du projet.

Incarner pleinement des valeurs positives

Enfin, il va sans dire que le manager doit se montrer exemplaire dans son comportement au quotidien. Les doubles discours, l’hypocrisie ou encore le favoritisme sont autant de comportements néfastes qui n’échappent jamais bien longtemps aux employés !

Catégories de l’article : Management,
D’autres articles sur le blog parlent de : Grandes entreprises, Startup, TPE / PME,