La tête dans le Poisson avec Caroline Hennequin

La tête dans le Poisson avec Caroline Hennequin

Après l’interview de Félix Nicolon autour de la Cigarette électronique, c’est un tout autre univers qui nous attend aujourd’hui. Caroline Hennequin est à la tête d’une startup autour des produits de la mer et connue sous le nom d’O’Poisson.

O’Poisson c’est votre nouvelle poissonnerie en ligne qui va vous faire redécouvrir le poisson avec des produits frais, locaux et de saison.

1) Bonjour Caroline, peux-tu te présenter rapidement ?

Team O'PoissonBonjour, j’ai 28 ans, originaire de l’Ile d’Yeu, issue d’une famille ayant toujours travaillé dans le Poisson (pêcheur, poissonnier, grossiste).

J’ai suivi des études en école de commerce en marketing/communication. Après avoir obtenu un master, j’ai perfectionné mes compétences en webmarketing avec une licence sur un an.

Suite à ce cursus, une opportunité s’est offerte à moi avec mon père et mes deux cousins (travaillant déjà dans le poisson), la construction d’un nouveau projet : vendre des produits de la mer sur internet.

2) Comment t’est venue l’idée de lancer une poissonnerie en ligne ?

Comme indiqué, l’idée est venue en premier de mon père ainsi que mon cousin : vendre du Poisson sur internet. Nous avons ensuite étudié le marché et peaufiné le concept avec Maxime, mon autre cousin, maintenant associé.

En observant le marché, nous avons constaté que la vente de produits frais en ligne se démocratisait de plus en plus avec l’apparition de sites web comme « carré de boeuf » pour la viande, « Tentation Fromage » pour le fromage… mais que l’offre de produits de la mer était très restreinte voir inexistante.

En parallèle, nous avons constaté un attrait de plus en plus fort pour les circuits courts de la part des consommateurs, une envie de « mieux manger ». Le concept était tout trouvé : une poissonnerie en ligne avec des produits frais en direct des ports vendéens et bretons.

Nous proposons à nos clients trois façons de consommer nos produits :

  • Soit en venant retirer leur commande dans notre boutique au Forum d’Orvault,
  • Soit en vente sur place traditionnel,
  • Soit en se faisant expédier en 24h sa commande (partout en France) dans un colis garantissant la chaîne du froid.

Acheter son oisson en Ligne

3) Le concept cartonne à Nantes. Selon toi, quelles sont les raisons de ce succès ?

Les deux premières années ont quand même été assez compliquées car il a fallu se faire une place sur le marché et surtout habituer les consommateurs à consommer différemment.

Ce qui nous a permis de décoller c’est vraiment l’expédition car le potentiel est beaucoup plus important (toute la France) plutôt que le Drive (plus local). Je pense que ce qui plaît à nos clients et qui nous permet de les fidéliser : la qualité de nos produits, notre expérience dans le milieu (depuis plus de 50 ans – 3 générations), l’esprit de l’entreprise, la relation que nous entretenons avec chacun de nos clients et bien sûr l’offre que nous proposons : avoir de bons produits, peu importe le lieu d’habitation comme par exemple des homards bretons vivants à sa porte.

Fruits de mer O'Poisson

4) Avez-vous prévu des nouveautés pour l’année 2017 ? D’autres villes en ligne de mire ?

Pour 2017, notre objectif c’est de structurer notre équipe (recrutements) ainsi que notre façon de travailler avec l’intégration d’un ERP. Nous allons apporter également plus de services à nos clients avec l’apparition courant 2017 d’un espace « recettes » sur notre site. Nous sommes également en train de mettre en place la livraison en Belgique.

D’autres projets sont à venir, ils vous seront dévoilés d’ici quelques mois.

5) Le web est essentiel dans votre activité. Quels sont vos principaux besoins et comment les gérez-vous au quotidien ?

Comme déjà indiqué, un ERP pour fluidifier l’ensemble de nos process et gérer sur un seul et même outil le CRM, la facturation, les ventes, les prix, les achats.

Au quotidien, nous utilisons de nombreux leviers web : le SEO, Newsletter (2 par semaines), le Display, le Remarketing, les SMS et les réseaux sociaux :

Chaque levier répond à un objectif différent : la fidélisation de notre clientèle (comme la newsletter, les coupons de réduction, la qualité du service client) et la conquête en allant chercher de nouveaux clients (Display, Remarketing, SEO). Aujourd’hui, nous capitalisons vraiment sur ces deux points : la fidélisation et la conquête.

Je ne pense pas qu’il y ait un levier à privilégier. Notre objectif est de créer une stratégie de communication/marketing globale cohérente à notre image et qui réponde à nos objectifs de croissance.

Catégories de l’article : L'histoire des p'tits LU,
D’autres articles sur le blog parlent de : Startup, Web Worker,