Bureau nomade : à quoi faut-il s’attendre ?

Bureau nomade : à quoi faut-il s’attendre ?

C’est bien connu ; le travailleur d’aujourd’hui ne tient plus en place ! Itinérant et sans bureau fixe, il vogue de poste en poste, au gré de ses humeurs et des opportunités qui s’offrent à lui, son ordinateur portable toujours à portée de main. Poussés par les avancées technologiques, de nouvelles formes de bureaux nomades émergent partout dans le monde.

Une libération technologique

À l’instar de la poule et de l’oeuf, il est difficile d’affirmer ce qui, de l’envie de nomadisme au travail ou des nouvelles technologies a accouché de l’autre en premier. Toujours est-il que l’ordinateur portable, le principe de stockage dans les nuages et les connexions sans fil permettent depuis déjà plusieurs années à quiconque d’accéder à ses données et de travailler depuis n’importe quel appareil connecté.

Une transformation technologique radicale qui a permis de libérer le travailleur d’une de ses entraves historiques : son poste de travail ! Transporter son ordinateur est en effet devenu un acte si banal que ce geste a même été adopté par bon nombre de salariés exerçant au sein de grandes entreprises.

ordinateurs et tablettes

La flexibilité en ligne de mire

Dans un espace de coworking, à la terrasse d’un café, dans son salon… le freelance qui a choisi ce style de vie pour la liberté qu’il offrait a l’opportunité de changer d’environnement au gré de ses envies. De quoi mêler l’utile à l’agréable ! Car en plus de constituer une excellente manière de varier les plaisirs, changer d’espace de travail de temps à autre favorise la multiplication des contacts professionnels, ainsi qu’un accroissement de la productivité et de la créativité.

Sur le terrain de la mobilité, les entreprises ne sont pas en reste ! De plus en plus intéressées par le phénomène, les structures traditionnelles proposent désormais à leurs salariés de quitter leur poste pour investir la cafétéria, l’espace détente ou un bureau non attitré dans l’entreprise, quand ce n’est pas leur propre domicile ou un espace de coworking !

Un choix stratégique qui s’explique également par la nécessité de baisser les dépenses liées à l’immobilier en rationalisant les espaces de travail. Les salariés présents dans les locaux peuvent ainsi occuper les postes laissés vacants.

Une réponse adaptée à une nécessité biologique

Comme les études scientifiques l’ont prouvé à maintes reprises, il n’est pas bon de conserver la même position au fil de la journée. Après quelques heures passées assis ou debout, la plupart des professionnels ressentent en effet un inconfort tout autant psychologique (difficulté à se concentrer) que physique (engourdissement, fatigue oculaire, mal de dos ou douleurs aux cervicales). La raison est simple : sur le plan physiologique, l’être humain n’est tout simplement pas conçu pour faire du surplace !

En apportant davantage de souplesse aux professionnels dans leur quotidien, sans jamais rien imposer, le principe du bureau nomade leur permet d’organiser leurs journées en fonction de leur propre rythme biologique. Il en résulte une concentration accrue et un meilleur bien-être général. Une modalité de travail qui répond également aux besoins des personnes en situation de handicap ; ces dernières peuvent ainsi continuer à exercer leur activité sans être contraintes de travailler dans un lieu peu adapté à leur situation.

Au rythme où les alternatives au bureau traditionnel se développent et sont adoptées par les salariés et les travailleurs indépendants, c’est à se demander si l’entreprise de demain ne sera pas totalement dépourvue de locaux !

Catégories de l’article : Travail collaboratif,
D’autres articles sur le blog parlent de : Coworking, Freelance / indépendant, Web Worker,