Quel espace de travail pour mon activité ?

Quel espace de travail pour mon activité ?

Choisir un espace de travail n’est pas anodin et plusieurs questions reviennent en boucle quand on est en recherche  d’un local pour son activité professionnelle : quel espace de travail choisir ? Lequel serait le plus adéquat à la croissance de mon entreprise ? Quel espace serait le plus profitable pour mon activité ? Quel bureau me mettrait dans les meilleures conditions pour travailler ?

Devant la multiplicité des espaces de travail à disposition, ces questions sont légitimes. Acheter ou louer un bureau n’est pas sans risque. Découvrez quelques réponses à vos questions dans la suite de ce billet.

3 questions à se poser avant de trouver son bureau

Quelle est la nature de votre activité ?

N’est-il pas important d’être en phase avec soi-même avant de trouver le bureau parfait ? Interrogez-vous sur votre activité professionnelle, des besoins précis en découleront !

Qui suis-je ? Indépendant ? Freelance ? À la tête d’une start-up ? Salarié porté ? À la tête d’une équipe projet ? Salarié d’un grand groupe ? De quoi ai-je besoin ? Un bureau avec une capacité nécessaire pour accueillir une équipe ? Un poste de travail ?

Quels sont vos besoins ?

Avant de se lancer dans la quête éperdue de l’espace de travail idéal pour sa propre activité, il est évident qu’il faut savoir ce que l’on veut : quels éléments risquent d’influencer la productivité d’une activité, améliorer la QVT et mettre l’individu dans les meilleures conditions de travail, bref… cerner l’ensemble des composantes relatives à son besoin. Une fois après avoir obtenu la réponse à cette question, il sera plus facile de s’orienter vers un bureau adapté.

Avez-vous besoin de flexibilité ?

Il n’a pas toujours été simple, dans ce contexte séculier, de trouver un bureau. En effet, l’immobilier a dernièrement été dans l’obligation de rénover ses usages, et d’en remettre certains au goût du jour. Parmi ces usages, on compte le bail commercial, aussi appelé bail 3/6/9.

Le bail 3-6-9 est un bail commercial lourd, peu flexible et inadapté aux plus jeunes structures… Click To Tweet

Administrativement lourd, peu flexible, inadapté aux plus jeunes structures… ce type de contrat de location de bureaux ne s’est à vrai dire pas fait que des amis. Le principe du bail 3/6/9 est simple : une entreprise souhaitant louer un bureau s’engage pour une période de 3 ans, renouvelable 2 fois, donc pouvant aller jusqu’à 9 ans. Des charges particulièrement importantes en découlent, et un besoin important de flexibilité s’est donc fait ressentir chez les petites PME mais également chez les grands groupes !

C’est ainsi que l’immobilier a créé un nouveau type de contrat de location : le bail flexible. Celui-ci, plus dans l’ère du temps, permet à un professionnel de disposer d’un espace de travail sur une durée moins contraignante. Pour une flexibilité accrue, certains optent pour des locations d’espaces de travail à l’heure, à la journée, à la semaine et au mois.

Les recherches d’espaces de travail sont aujourd’hui de plus en plus simples, vu l’émergence de plateformes facilitant les démarches et mettant les professionnels en quête d’espaces face à leurs besoins. Ces plateformes, telles que Hub-Grade, ont pour ambition de connecter les besoins de ceux qui ont des espaces de bureaux vacants, à ceux qui en recherchent.

Une fois après avoir fait le tour de la réflexion avec les éléments précédents, il est désormais plus facile de passer à la prochaine étape : le choix de l’espace de travail.

Choisir son espace de travail : faites-le bon choix !

Il existe un grand nombre d’espaces de travail. Grands, petits, dans des zones bien desservies, au coeur des villes ou en périphérie, au milieu d’autres entreprises… L’Hexagone a la particularité d’avoir une grande diversité d’espaces de travail, pour certains relativement innovants, d’autres traditionnels… Mais possédant tous d’indéniables atouts.

Bureau fermé, coworking, espace de travail partagé, chacun y trouvera son compte ! Click To Tweet

Il est difficile aujourd’hui d’extraire un espace de travail type, puisque la nature de chaque activité diffère l’une de l’autre, tout comme les besoins, le budget, la taille de l’effectif… Faisons un tour d’horizon avec 3 espaces de travail.

Le bureau fermé

Le bureau fermé est l’espace de travail classique par excellence. Autrefois attribué aux postes à responsabilité dans les grandes entreprises, dans le but de signifier et mettre le rang en évidence, il représente aujourd’hui une étape initiale dans le cadre du développement d’une entreprise, du format start-up. Aujourd’hui, c’est un espace traditionnel, efficace et adapté pour de petits groupes, et implique une certaine proximité ainsi que le développement d’une atmosphère de travail, d’une culture d’entreprise et d’une convivialité.

Le coworking

Pour casser une légende, le coworking a été créé à la fin des années 90, et n’a pas été inventé il y a peu… Ce n’est qu’il y a quelques années qu’il a connu le boom et l’engouement massif qu’il connaît aujourd’hui. Devant les nouveaux enjeux et les externalités notamment liés à la consommation des espaces de travail, l’avènement des nouvelles technologies, du digital et de la flexibilité, il a eu besoin de se réinventer.

En résumé, l’espace de coworking est un espace de travail fédérant une communauté de professionnels, utilisant le même espace, les mêmes équipements et où la communication ouverte ainsi que le réseautage sont fortement encouragés. On y loue généralement des postes de travail, ou des bureaux fermés. Le coworking a également la particularité de proposer d’autres espaces et services additionnels, tels que des salles de réunion, salles de détente…

Une saine émulation, pleine de créativité et d’innovation, émane de ce genre d’espaces, très fréquenté par les travailleurs indépendants, les freelances et les structures en phase de création.

Le bureau partagé

 

travail bureau partagé

Le bureau partagé est aujourd’hui une des solutions de location de bureaux les plus prisées et intéressantes pour les entreprises séculières. Le cas typique est le suivant : une entreprise met à disposition une partie de son espace de travail à une autre entreprise, dans le but de mutualiser les charges, vivre en communauté et former un véritable réseau. Tout à fait pertinent pour une structure en plein développement, qui ne désire pas infliger des coûts superflus à son cycle d’exploitation. Aujourd’hui, on assiste à une émergence de la colocation d’entreprises, de start-ups se joignant pour louer un local à une superficie plus importante et à des charges moins importantes.

D’ailleurs les législations séculières, plus souples (avec le contrat de sous-location ou la prestation de services…), ont participé à faciliter ce genre de pratiques.

Catégories de l’article : Travail collaboratif,
D’autres articles sur le blog parlent de : Bureau partagé, Centre d'affaires, Coworking,