L’espace de travail et la QVT

L’espace de travail et la QVT

La qualité de vie au travail (QVT) est une notion sujette à débat pour de multiples raisons. Abordée par de plus en plus d’entreprises, elle est de nos jours un sujet capital et l’affaire de tous. On sait aujourd’hui qu’un certain nombre d’éléments liés à l’univers de l’entreprise, les tâches accordées, l’atmosphère de travail, ont un effet direct sur la motivation d’un salarié. Néanmoins, l’espace dans lequel une équipe évolue la conditionne également. En quoi exactement ces deux notions peuvent-elles être liées ?

L'environnement de travail a un impact direct sur la motivation des salariés ! Click To Tweet

Rappel : définition de la QVT

On assiste aujourd’hui à une recrudescence des termes associés à l’esprit d’équipe, aux conditions de vie au travail et à la motivation : team building, team bonding, Chief Happiness Officer / Happiness Manager, QVT…

La QVT, quant à elle, comprend à la fois des aspects pratiques, concrets, mais aussi des notions plus abstraites et nécessitant une application sur le long-terme. Elle est ainsi une fusion des préoccupations managériales, structurelles et RH.

Trouver une définition autour de la QVT relève du challenge, du fait de sa subjectivité. En effet, même si tous, d’un commun accord, cherchent à faire avancer l’entreprise qu’ils représentent, les différents postes et rôles d’une entreprise n’ont pas les mêmes attentes. Selon les postes et les rôles de chacun, les différents affects, motivations, problématiques et même personnalités font que tous n’ont pas les mêmes besoins. C’est en cela que les opinions divergent et que trouver une définition convenable de la QVT est ardue.

Néanmoins, l’ANACT et l’HAS, institutions officielles, ont réalisé une étude conjointe en 2015, dans laquelle ils définissent la QVT comme ceci :

La QVT représente l’ensemble des conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail, leur capacité à s’exprimer et agir sur le contenu de celui-ci.

L’étude détaille davantage les 3 conditions intrinsèques de la manière suivante :

  • les conditions de travail : environnement, conditions d’emploi, extra-professionnel…
  • la capacité à s’exprimer et agir : participation, partenariat avec d’autres collaborateurs, soutien des supérieurs
  • Le contenu du travail : autonomie, valeur accordée au travail…

D’ailleurs, la QVT est étroitement liée avec la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprise). Le blog Management RSE justifie très justement ce lien par les propos suivants :

La qualité de vie au travail (QVT) apparaît de plus en plus comme le déploiement des principes de la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) au sein de la relation de travail, car elle est soucieuse de l’impact des activités sur le travailleur et son écosystème…

L’espace de travail, la QVT et la productivité

On sait par voie de conséquence, qu’un collaborateur stimulé par un ensemble de conditions sera plus à même de s’investir pour le bien de l’entreprise, et ce sur le long terme. Des conditions telles que la rémunération, les avantages, la mobilité… peuvent y figurer.

Si donc toutes les clés sont réunies pour que le collaborateur soit dans les meilleures dispositions, la productivité de l’entreprise s’en verra positivement impactée.

Alors qu’auparavant la productivité était reine au détriment du salarié, la QVT place ce dernier au centre des préoccupations et l’influence à délivrer et travailler. Ainsi donc, les dimensions psychologiques, mentales et sociales ne sont pas à éluder : le moindre aspect a son importance, notamment la qualité de l’espace de travail.

Du point de vue du salarié, la QVT, c’est donc l’association de cet élément et des suivants :

  • la dimension de conditions de travail, puisqu’il fait partie de son environnement de travail.
  • la dimension permettant la capacité à s’exprimer et agir, puisqu’un espace de travail adéquat lui permet de travailler convenablement et de donner son meilleur.

L’espace de travail et la QVT

Comment définir un espace de travail propice à la QVT ?

Dans des termes plus concrets, on peut imaginer qu’un espace de travail est propice à la QVT si les éléments suivants sont réunis.

  • L’aménagement de l’espace : un cadre de vie motivant, une atmosphère équilibrée entre productivité et détente, des décorations apaisantes (le Feng-Shui et les plantes ont, selon des études, d’incroyables vertus, notamment pour la concentration et l’apaisement au travail…), des équipements de qualité…
  • L’emplacement géographique de l’espace de travail : si l’opinion publique veut que les meilleurs espaces se trouvent en ville, d’autres en périphérie et banlieue n’ont pas dit leur dernier mot… Tant que la zone est active, bien desservie et/ou facile d’accès…

Ainsi donc, trouver et louer un bureau / espace de travail est une tâche à prendre avec grand sérieux. Outre les préoccupations liées au prix, aux durées et conditions de location etc., le bien-être des collaborateurs est important, puisque la pérennité de l’entreprise est en jeu. Fournir un espace dont ils pourront pleinement disposer est primordial.

Certaines entreprises se prêtent au jeu et ouvrent leurs propres espaces de coworking (corpoworking), d’autres offrent plus de flexibilité à leurs salariés avec le télétravail, et enfin d’autres optent pour des baux flexibles vers d’autres types de surfaces : grands bureaux fermés, espaces indépendants, colocations de startups…

Catégories de l’article : Management,
D’autres articles sur le blog parlent de : Centre d'affaires, Coworking, Grandes entreprises,