Existe-t-il une surface de bureau minimale ?

Existe-t-il une surface de bureau minimale ?

Les travailleurs nomades, télétravailleurs ou startuppers sont souvent amenés à exercer dans des bureaux anticonformistes, tiers lieux et autres espaces de coworking. Comment savoir si le lieu est parfaitement adapté à leurs besoins ? Existe-t-il des règles concernant l’aménagement des locaux ? Voici la réponse à vos questions.

Que dit la loi ?

Le Code du travail n’impose pas d’obligation à proprement parler concernant la surface de travail, mais il exige le respect de certaines conditions d’hygiène et de sécurité pour préserver la santé physique et mentale des travailleurs. Cela implique une superficie minimum afin de bénéficier d’un certain confort et d’une liberté de mouvement.

De fait, s’il n’y a pas de loi régissant la superficie minimale, il existe des normes et des recommandations, en particulier adaptées aux salariés travaillant devant des écrans. La norme NF X 35-102 décrit l’espace de travail minimum comme tel :

  • 10 m2 par personne pour un bureau privé
  • 11 m2 par personne pour un bureau partagé (soit 22 m2 pour 2 personnes, 33 pour 3 personnes, etc.)
  • 15 m2 par personne dans un espace collectif bruyant (en particulier pour les postes nécessitant l’usage fréquent du téléphone)

Simples recommandations, les normes NF ne sont pas obligatoires. Cependant, leur application permet de protéger l’employeur en cas de litige avec l’un ou plusieurs de ses salariés.

Bureau privé filles

La sécurité d’abord

Pour bénéficier d’un confort optimal, il est important de choisir un espace de travail bien configuré. Évitez par exemple les bureaux tout en longueur et préférez les bureaux carrés. Assurez-vous que la largeur du local soit suffisante pour permettre une bonne circulation. Les couloirs notamment, doivent faire plus de 1,50 m de large pour permettre le passage de plusieurs personnes de front ou même d’un fauteuil roulant, mais aussi pour être conformes à la réglementation en cas d’incendie.

D’une manière générale, les locaux doivent permettre une évacuation rapide et ordonnée de tous ses occupants, afin de respecter les normes de sécurités essentielles.

Et à la maison ?

Nous sommes de plus en plus nombreux à choisir le télétravail. Certains optent pour la convivialité des espaces de coworking, quand d’autres préfèrent rester à leur domicile, selon leurs préférences et leurs besoins. Le télétravail vise avant tout à créer un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Il faut donc veiller à créer de bonnes conditions de travail et cela passe entre autres par l’aménagement d’un espace conforme à ses besoins.

Si vous travaillez depuis votre domicile, ne négligez pas votre installation. Choisissez de préférence un espace réservé. Il vous permettra de mieux vous concentrer et de retrouver des conditions « de bureau ». Il doit être calme, lumineux, chauffé (ou climatisé) correctement et bénéficier des installations électriques et techniques nécessaires (internet haut débit, téléphone, etc.).

La pièce de travail doit disposer d’une surface et d’un mobilier adapté. Investissez dans un grand bureau qui vous donnera la place de poser quelques dossiers en plus de votre ordinateur. Prévoyez enfin un espace de rangement des fournitures et documents. Tous ces aménagements peuvent sembler un peu chers, mais renseignez-vous : Si vous êtes salarié en télétravail, vous pouvez probablement demander à votre employeur un financement pour que votre espace de travail réponde aux normes de confort et de sécurité. Par ailleurs, un salarié en télétravail est censé utiliser du matériel fourni par l’entreprise. Cependant, attention, si la boîte vous prête un ordinateur, vous n’êtes pas autorisé à l’utiliser à des fins personnelles, ni à le laisser à disposition de vos proches !

Catégories de l’article : Travail collaboratif,
D’autres articles sur le blog parlent de : Bureau partagé, Coworking, TPE / PME,