Où en est le télétravail en France ?

Où en est le télétravail en France ?

Des chiffres qui font le grand écart, un mode de travail apprécié et reconnu pour ses nombreux avantages, quelques réticences côté salariés et entreprises ; qu’en est-il exactement du télétravail en France ? Nous faisons le point !

Un mode de travail apprécié, mais encore peu encadré

La France ne compterait que 2 % de télétravailleurs ! Un taux annoncé comme « réel », dévoilé en 2016 dans un rapport de l’observatoire Obergo. Notons que ce chiffre est bien en dessous des 16,7 % mis en avant dans la plupart des autres études. La raison d’un tel écart ? En réalité, ces fameux 16,7 % prendraient en compte le télétravail gris (non formalisé dans les contrats de travail), ce qui n’est pas le cas du rapport d’Obergo.

Selon une autre étude réalisée par le cabinet Morar Consulting en 2017, les travailleurs français seraient majoritairement favorables à cette forme de travail. Les raisons de cet enthousiasme sont le fait de pouvoir travailler facilement avec des collaborateurs éloignés géographiquement, la possibilité de mieux se concentrer sur ses tâches et d’accroître sa productivité.

Signalons toutefois que 62 % des personnes interrogées craignent le regard de leur hiérarchie et de leurs collègues lorsqu’ils télétravaillent. Une crainte qui apparaît néanmoins fondée puisque certains managers intermédiaires semblent effectivement hostiles à l’idée de perdre le contrôle à cause du télétravail.

Enfin, sans grande surprise, 68 % des travailleurs sondés préfèrent travailler chez eux contre 16 % en espace de coworking. Un écart qui devrait néanmoins rapidement se réduire dans les années à venir, si l’on se fie à l’engouement grandissant suscité par les espaces de coworking sur le territoire français.

Craintes infondées et authentiques désillusions

L’étude de Morar Consulting démonte également un préjugé qui a la vie dure ; non, les professionnels éloignés de leur équipe ne sont pas déconnectés. Au contraire, ils montrent même une tendance notable à collaborer et à nouer des liens plus facilement avec leurs collaborateurs que dans un espace de travail traditionnel. Un phénomène qui se vérifierait surtout dans les entreprises comportant des bureaux situés aux quatre coins du monde.

Derrière ce tableau qui pourrait paraître trop idyllique aux yeux de certains se cache évidemment une réalité un peu plus contrastée. Un article du 3 avril 2017 publié sur Challenges.fr relate ainsi la désillusion d’une jeune Parisienne embauchée par un cabinet de conseil en archivage numérique. Entre l’apparition du sentiment d’isolement, la hausse du stress, les journées qui s’éternisent et l’impossibilité de concilier vie personnelle et vie privée, le fantasme d’un quotidien plus épanouissant s’est rapidement transformé en véritable cauchemar pour cette télétravailleuse.

Travail à domicile

Installez votre bureau à la maison

Car, aussi profitable soit-il, le télétravail à domicile, qui nécessite une rigueur et une organisation sans faille, n’est pas forcément adapté à tout le monde !

Pour aller plus loin :

Le télétravail, vu par les entreprises

Si le télétravail peut être encore assez mal perçu par certains managers, cette forme de travail a toutefois largement démontré ses atouts. Pour les entreprises, la mise en place du télétravail générerait en effet une baisse des arrêts maladie et de l’absentéisme, une augmentation du temps de travail et de la productivité et des économies sur les charges de structure de l’entreprise.

Seulement, l’émergence de cette nouvelle forme de travail s’accompagnerait aussi d’un effet pervers. Si l’on en croit une étude récemment publiée par Symantec, le télétravail, et plus globalement l’utilisation de terminaux mobiles pour accéder aux données de l’entreprise, aurait en effet quelque peu mis à mal la sécurité des entreprises. En particulier, l’étude pointe du doigt le manque de connaissance des salariés par rapport au niveau de sécurité de leurs appareils personnels. Une situation accentuée avec la génération Y pour qui accéder à des données professionnelles à partir de terminaux personnels est une habitude désormais bien ancrée.

Catégories de l’article : Travail collaboratif,
D’autres articles sur le blog parlent de : Coworking, Freelance / indépendant, Grandes entreprises,