La tendance du coworking en Europe

La tendance du coworking en Europe

Le coworking est un véritable phénomène de société. Bien qu’il soit en réalité né au tout début des années 2000, il connaît une grande démocratisation. En effet, sa flexibilité, sa simplicité d’utilisation et sa parfaite adaptation aux mondes numériques et digitaux en font aujourd’hui une solution appréciée.

En France par exemple, on assiste à la floraison d’un grand nombre d’espaces de coworking. Si beaucoup choisissent les grandes villes françaises pour s’établir (Lyon, Paris, Marseille), d’autres enseignes comme Le 144 choisissent des villes comme Nantes, où l’attractivité et le potentiel économique sont en plein développement.

Mais la tendance n’est pas qu’en France, d’autres pays européens l’intègrent dans leurs modes de fonctionnement. Aujourd’hui, découvrons la tendance du coworking en Europe.

Un peu d’histoire sur le coworking

Poussé par l’émancipation de l’économie collaborative, le coworking symbolise l’idée de synergie, de partage et de communication. L’espace incite à la communication ouverte, à la formation d’un réseau et à l’échange de bons plans, bons procédés et bonnes pratiques.

On le sait de manière (quasi-) unanime; quand une tendance est lancée et porte ses fruits en outre-Manche (aux Etats-Unis ou au Canada par exemple), beaucoup sont ceux qui tentent de s’approprier et d’importer le concept afin de le faire fonctionner en Europe. Cependant, pour le cas du coworking, l’histoire raconte que contrairement à l’opinion publique, le coworking a été créé en 1995, à Berlin, en Allemagne, sous forme d’un prototype appelé “hackerspace”. Ce n’est que 4 ans plus tard qu’il a pu revêtir ce nom.

Hackerspace à Berlin

Après avoir adopté des formes plus ou moins hybrides (comme avec la Schrauenfabrik, ouverte à Vienne en 2002), le premier espace de coworking officiel n’a ouvert qu’en 2005 à San Francisco. Il a été créé par un certain Brad Neuberg, avec ce qu’on connaît aujourd’hui : équipement connecté, Wi-Fi, déjeuners partagés… Tout ce qu’il faut pour créer et enrichir une communauté. Puis ont été créés successivement le Coworking Wiki, la Hat Factory, la Cantine, premier en France en 2007… L’éveil du coworking était lancé.

Les métropoles européennes en lead sur le coworking

Aujourd’hui, l’ampleur du phénomène continue à prendre de l’importance. Dans le but de développer leur attractivité, les métropoles européennes aménagent des espaces et améliorent leurs infrastructures pour accueillir ces travailleurs flexibles et leur fournir les installations qui leur permettront de développer leur activité.

Au niveau local, la France est actuellement à la 6ème place des pays ayant le plus d’espaces de coworking, et l’investissement n’est pas moindre : on parle de la « création de 41 nouveaux tiers-lieux (télétravail, coworking…) en couronne parisienne (…), 10750 m² de surfaces supplémentaires et 1145 nouveaux postes de travail… » dédiés au développement de ces structures innovantes et ces entrepreneurs flexibles. Projet initié par Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France, on parle d’un budget de 54,6 M€ pour ce qu’on appellera bientôt une « Smart Region ». Mais la France n’est pas seule sur ce terrain.

Elle est encore loin derrière Londres, reconnue par l’Indice européen des villes digitales de 2016 (EDCi 2016) comme étant la capitale la plus attractive d’Europe et la plus développée en termes d’espaces de coworking. Londres considérée comme la 6ème ville de France (250 000 Français y vivent), est le théâtre de l’émergence d’un quartier d’affaires, remake digital de la City et de la Silicon Valley, appelé la Tech City.

Espace de coworking à Londres

Warner Yard, un espace de coworking londonien. 

Paris figure à la 5ème place, devant Berlin, mais derrière Stockholm, Amsterdam et Helsinki.

D’autant plus que le géant américain Google, compte ouvrir un nouvel espace de coworking à Berlin. Un hub-tech en plein cœur de cette ville pionnière, précisément à Kreuzberg, pourrait y voir le jour dès l’automne 2017. Un mouvement particulièrement opportuniste et bienvenu pour cette région, quand on sait qu’elle abrite un écosystème de startups très important.

Talent Garden, le géant italien du coworking, qui possède déjà 13 adresses en Italie et 4 en Europe (Roumanie, Lituanie et Albanie) réunit une communauté de plus de 1500 talents, et cherche actuellement à s’implanter dans la localité de Madrid.

Une tendance à confirmer

La tendance du coworking est en plein boom et le nombre d’espaces et de coworkers est devenu pléthorique. Du coup, des rencontres, des conférences et des meetings ont été créés, sous le nom de Coworking Europe qui a eu lieu, du 28 au 30 novembre 2016. L’événement réunit chaque année à Bruxelles un grand nombre de coworkers, de gérants d’espaces et de curieux. En même temps, quel meilleur cadre que Bruxelles, ce véritable carrefour de l’Europe, qui recense “plus de 2 800 espaces de coworking” selon le site officiel, pour accueillir un événement d’une telle envergure ?

Coworking Europe Conference

Le coworking est devenu en peu de temps un élément incontournable dans le monde du digital, connu pour être constamment en mouvance. La question est désormais ; à l’échelle européenne, quelle ville va supplanter Londres ? Les économies des pays de l’Est sont en développement constant, ouvrent de nouveaux espaces de travail adaptés, et le Brexit anglais incite les entreprises à migrer vers d’autres contrées.

Catégories de l’article : Travail collaboratif,
D’autres articles sur le blog parlent de : Bureau partagé, Centre d'affaires, Coworking, Ubérisation,